Prix O’Neill-Karch et Subvention du Conseil des arts de l’Ontario!

Il y a huit ans, le Théâtre La Catapulte m’annonçait que j’avais remporté le Prix provincial d’écriture dramatique, le Prix O’Neill-Karch, pour ma pièce de théâtre Les murs ont des yeux.

Une capture d'écran du site web du théâtre La Catapulte indiquant les lauréats du Prix O'Neil-Karch, dont A.M. Matte.

Cette pièce de théâtre raconte l’histoire d’intimes d’une famille nucléaire qui sont témoins de drames domestiques et qui décident d’intervenir. Les murs ont des yeux a pour but d’illustrer la violence conjugale et d’inciter les victimes et leurs témoins à identifier et intervenir suite aux signes de violence.

C’est donc avec plaisir que j’annonce que le Conseil des arts de l’Ontario appuie la production de ma pièce, dont la mise en scène de Magalie Rouillart-Bazinet sera montée à Barrie et à Penetanguishene en novembre 2016!

LOGO CAO 50e

En partenariat avec Colibri – Centre des femmes du comté de SimcoeLes murs ont des yeux propose du théâtre professionnel là où il n’y a en que trop peu et animera des discussions sur la violence faite aux femmes et comment intervenir/la prévenir.

Conte-moi ça at the Toronto Public Library

Theatre company Productions Nemesis has presented, on two occasions now, my interactive theatre for kids concept, Conte-moi ça, at the Toronto Public Library. Geared toward 5-10 year olds, the 50-minute show in French reinvents fairy tales according to audience suggestions. Thanks to talented improv collaborators, the kids see Hansel and Gretel eat lots of spaghetti – in addition to a candy house – and see Cinderella meet Elsa at the ball instead of the prince.

Following the latest Conte-moi ça, which was played at the Richview branch of TPL, the librarian shared this comment:

« Thank you for arranging this wonderful program. Productions Nemesis gave fast paced, funny and gripping performance today, great stories, props and costumes. I created a display of Fairy Tale books from our Children’s French collection to complement, and made sure no one walked out of the room without a book (s) to take home. »

Glad we could contribute to the next generation’s joy of reading!

Improv actor C. Berthiaume in wolf hat and white, clawed gloves plays a wolf in Conte-moi ça interactive theatre for kids.

Hansel and Gretel also met a confused wolf as they traipsed around the Toronto Public Library’s Richview branch.

Appui du Conseil des arts de l’Ontario

LOGO CAO 50e

 

Un grand merci au Conseil des arts de l’Ontario, qui m’a accordé une subvention pour travailler ma pièce de théâtre Pas de chicane dans ma cabane (titre provisoire). La pièce se passe simultanément en 1944 et en 2002, dans le même espace.

Viola, en 1944, et Capucine, en 2002, se retrouvent toutes deux seules et prises au dépourvu dans une vieille maison fermière d’un village à 300 km de route de la métropole d’où elles viennent. Viola, nouvellement mariée, vient de perdre la trace de son mari qui a été happé par la conscription; Capucine se remet d’une détérioration de couple suite aux attentats du 11 septembre à New York. En apprivoisant leur nouvel entourage, chacune des femmes apprend à s’adapter, à sa façon, à son entourage rural.

Puisqu’elles partagent le même endroit physique, Viola et Capucine se côtoient, mais n’interagissent pas. Cependant, elles se rendent compte qu’elles peuvent tout de même communiquer par écrit malgré le temps qui les sépare. Un troisième et un quatrième personnage, joués par une seule comédienne, servent de voisine et de meilleure amie des protagonistes, questionnant l’état d’esprit de Viola et de Capucine, qui s’imaginent une complicité d’une part avec une femme qui n’est pas encore née et d’autre part avec une femme qui doit être depuis quelque temps décédée.

Lors du travail de recherche artistique et d’écriture, je me questionnerai sur le pouvoir des mots, en particulier sur la puissance du monologue et la viabilité de textes suggérant un dialogue sans en être un. Ce sera un défi particulièrement intéressant de réfléchir aux paroles, aux mouvements et au positionnement des comédiennes qui jouent des personnages interagissant dans un même espace tout en transmettant l’idée que ces personnages ne sont pas dans cet espace physique en même temps.

Enfin, au-delà du travail d’écriture et de l’histoire que je veux conter, il m’est important de créer des personnages féminins pour la scène. Proportionnellement, il y a encore trop peu de rôles pour femmes au théâtre; ma pièce en propose quatre de plus.

Merci encore au Conseil des arts de l’Ontario pour cet appui à mon écriture.

La lettre @ La biblio – un succès!

Deux lettres d'amour au spectacle La lettre

Deux lettres d’amour au spectacle La lettre de Productions Nemesis

C’était devant des spectatrices enjouées que les improvisatrices de La lettre ont repris leur succès extérieur du Festival Fringe de Toronto dans le cadre de la Fête de la culture 2013.

Inspirées par les lettres fournies par les membres du public, Catherine Berthiaume, Barbara-Audrey Bergeron et Audrey Ferron ont incarné des gens à l’épicerie, un cortège de noces, des bijoutiers et des précieuses de Molière.

À leur tour inspirées par le spectacle, deux spectatrices ont rédigé des lettres d’amour chantant les louanges des comédiennes et du spectacle La lettre.

Le plaisir ne manque pas à la Fête de la culture!

 

A Look Back at The Letter at the Toronto Fringe Festival

Productions Nemesis’ The Letter was a great success at the Toronto Fringe Festival this summer.

We met all of our artistic goals: we presented all ten shows, in spite of torrential rains and oppressive heat, and we had terrific, participating audiences that provided us with over 75 letters on which we based our improv sketches.

Samples of letters received from the audience of The Letter at the 2013 Toronto Fringe Festival

Samples of letters received from the audience of The Letter at the 2013 Toronto Fringe Festival

Here are some comments from the audience:

« Wonderful Impro’s.  Creative acting.  Perfect MC’ing.  Great weather start.  Lousy weather finish.
Very well written Monologue.  Well acted, as well. » – Erik H.
« J’étais impressionnée par les talents des comédiennes. » – Merle H.
« The Letter [is] awesome! » – Sophie T.
« J’ai adoré! » – Suzie B.

 

Here are articles about the show:

THE LETTER / LA LETTRE AU FRINGE: CORRESPONDANCE IMPROVISÉE

Les Productions Nemesis présente The Letter / La lettre au festival théâtral Fringe de Toronto

And I am happy to announce that we will present The Letter (La lettre) again in Toronto in September (in French), during Culture Days, thanks to the support of the Toronto Public Library. We hope to see you there! 

Bilan de La lettre au Festival Fringe de Toronto

Productions Nemesis a présenté le spectacle improvisé La lettre au Festival Fringe de Toronto cet été.

Nous avons rencontré nos objectifs artistiques en présentant chacune de nos dix représentations, malgré de grosses pluies d’une part et une grosse chaleur de l’autre. Nous avons récupéré plus de 75 lettres du public sur lesquelles notre troupe a joué des impros joviales.

Quelques échantillons de la correspondance reçue du public participant de La lettre

Quelques échantillons de la correspondance reçue du public participant de La lettre au Festival Fringe 2013

Voici quelques commentaires du public:

« Wonderful Impro’s.  Creative acting.  Perfect MC’ing.  Great weather start.  Lousy weather finish.
Very well written Monologue.  Well acted, as well. » – Erik H.
 
« J’étais impressionnée par les talents des comédiennes. » – Merle H.
 
« The Letter [is] awesome! » – Sophie T.
 
« J’ai adoré! » – Suzie B.

 

Voici où trouver des articles au sujet du spectacle:

THE LETTER / LA LETTRE AU FRINGE: CORRESPONDANCE IMPROVISÉE

Les Productions Nemesis présente The Letter / La lettre au festival théâtral Fringe de Toronto

Et j’ai le plaisir d’annoncer que La lettre sera en reprise à Toronto en septembre, dans le cadre de la Fête de la culture, grâce à un appui de la Bibliothèque publique de Toronto. Nous vous y verrons!

À une semaine du Festival Fringe de Toronto – La lettre

Répétition amusante et productive aujourd’hui pour La lettre / The Letter, qui sera au Festival Fringe de Toronto du 3 au 14 juillet.

Venez écrire des lettres avec nous!

Audrey Ferron, Sonia D'Amico, Barbara-Audrey Bergeron, Catherine Berthiaume et (assis) Frédéric Assabgui songent à la correspondance

Audrey Ferron, Sonia D’Amico, Barbara-Audrey Bergeron, Catherine Berthiaume et (assis) Frédéric Assabgui songent à la correspondance

Dans la foulée de deux spectacles d’improvisation couronnés de succès, Meurtre littéraire en septembre 2012 et Effeuilletage en avril 2013, la compagnie théâtrale bilingue Productions Nemesis est de retour avec The Letter / La lettre dans le cadre du 25e festival Fringe de Toronto, qui se tient du 3 au 14 juillet 2013.

L’une des trois pièces à contribution volontaire («pay what you can») à partager la tente extérieure du Fringe Club dans le stationnement du magasin Honest Ed’s, The Letter / La lettre invite les spectateurs à apporter des lettres qui serviront de base à un sketch d’improvisation. De la papeterie sera fournie pour celles et ceux qui désireront écrire une lettre sur place.

« Nous avons déjà fait de l’improvisation interactive, et avons eu beaucoup de plaisir avec le public », de dire Sonia D’Amico, metteure en scène. « Notre mélange de théâtre et d’improvisation constitue un défi intéressant. Ajoutez à cela le fait que nous jouerons à la fois en français et en anglais, et ça donne un spectacle convenant très bien au lieu de présentation, qui sort de l’ordinaire. »

Mettant en vedette Barbara-Audrey Bergeron, Audrey Ferron et Catherine Berthiaume, conçue par A.M. Matte et par des spectateurs et spectatrices à découvrir, The Letter / La lettre sera sur scène (ou, plus précisément, sous la tente) du 3 au 14 juillet :

Mercredi 3 juillet, 19 h

Jeudi 4 juillet, 16 h

Vendredi 5 juillet, 16 h

Samedi 6 juillet, 20 h 30

Dimanche 7 juillet, 15 h

Lundi 8 juillet, 16 h

Mardi 9 juillet, 20 h 30

Mercredi 10 juillet, 20 h 30

Vendredi 12 juillet, 16 h

Dimanche 14 juillet, 20 h 30

One Week to the Toronto Fringe Festival and The Letter!

Fun and constructive rehearsal today, for The Letter / La lettre, Productions Nemesis’ next show, at the Toronto Fringe Festival.

Come write letters with us!

Improv artists Audrey Ferron, Barbara-Audrey Bergeron and Catherine Berthiaume are awaiting your letters at the 2013 Toronto Fringe Festival

Improv artists Audrey Ferron, Barbara-Audrey Bergeron and Catherine Berthiaume are awaiting your letters at the 2013 Toronto Fringe Festival

Following two successful improvisation shows, Meurtre littéraire in September 2012 and Effeuilletage in April 2013, bilingual theatre company Productions Nemesis returns with The Letter / La lettre at the 25th Toronto Fringe Festival, July 3-14, 2013.

One of three Pay What You Can plays to share the outdoors tent space at the Fringe Club in Honest Ed’s Parking Lot, The Letter / La lettre invites its audience to bring letters to the show to inspire an improv sketch. For those who wish to write a letter on site, stationery will be provided.

“We’ve experimented with interactive improvisation before, and had a lot of fun with our audience,” says Sonia D’Amico, director. “Our blend of staged theatre and improvised sketch is an intriguing challenge. Throw in there that we will play in both English and French, and we’ve got ourselves a show that lends itself very well to our unique venue.”

Featuring Barbara-Audrey Bergeron, Audrey Ferron, and Catherine Berthiaume, researched and written by A.M. Matte and yet-to-be-discovered audience members, The Letter / La lettre is on stage (or, more precisely, under canopy) from July 3 to 14:

Wednesday, July 3, 7 p.m.

Thursday, July 4, 4 p.m.

Friday, July 5, 4 p.m.

Saturday, July 6, 8:30 p.m.

Sunday, July 7, 3 p.m.

Monday, July 8, 4 p.m.

Tuesday, July 9, 8:30 p.m.

Wednesday, July 10, 8:30 p.m.

Friday, July 12, 4 p.m.

Sunday, July 14, 8:30 p.m.