La première de Franc’Open Mic

À la fin octobre se lançait une nouvelle initiative, une première «scène ouverte» francophone à Toronto, baptisée Franc’Open Mic par ses instigateurs français, Florian et Cyril.

J’ai eu la chance d’y participer et d’y lire la nouvelle À l’air de mon recueil de nouvelles Ce que l’on divulgue.

Quelques commentaires chaleureux sur Twitter suite à la lecture:

« Ce que l’on divulgue » lut avec toute beauté par @ammatte l’auteure. #tofr #OpenMic #francopenmic

Permalien de l'image intégrée

@ammatte Au #francopenmic #bravo trop #cool #franco #toronto

Permalien de l'image intégrée

Les prochaines éditions du Franc’Open Mic à Toronto auront lieu le mercredi 26 novembre et le mercredi 29 janvier au Free Times Café.

Un lancement réussi pour Ce que l’on divulgue

Le 7 décembre, je lançais mon recueil de nouvelles, Ce que l’on divulgue, au Salon du livre de Toronto.

Devant un public d’une vingtaine de personnes et accompagnée de l’auteur et animateur Gabriel Osson, j’ai discuté de ce qui a inspiré le livre, du processus que j’ai suivi pour le créer, et de projets futurs. J’ai ensuite lu un extrait de la nouvelle À l’air, qui conclut le recueil avec une aventure cocasse d’une sexagénaire libérée.

Je tiens à remercier les organisateurs du Salon qui m’ont si généreusement accueillie, Gabriel pour l’animation du lancement, Barbara-Audrey Bergeron pour la photographie et le public venu m’appuyer. Vos voeux chaleureux m’ont beaucoup encouragée.

Image rétroéclairée d'A.M. Matte en entrevue avec Gabriel Osson.

A.M. Matte en entrevue avec Gabriel Osson lors du lancement de Ce que l’on divulgue au Salon du livre de Toronto.

A.M. Matte, assise sur une scène à gauche de l'image, parle de ce qui a inspiré les nouvelles de Ce que l'on divulgue devant public au Salon du livre de Toronto.

A.M. Matte parle de ce qui a inspiré les nouvelles de Ce que l’on divulgue devant public au Salon du livre de Toronto.

A.M. Matte dédicaçant un exemplaire de Ce que l'on divulgue, à la couverture blanche, rouge et violet.

A.M. Matte dédicaçant un exemplaire de Ce que l’on divulgue.

Ce que l’on divulgue – lancement de livre

Je suis heureuse de vous inviter au lancement de mon recueil de nouvelles, Ce que l’on divulgue, qui aura lieu au Salon du livre de Toronto 2013.

Dans ce recueil, chaque personnage est confronté à un bouleversement – l’arrivée de l’inconnu, une constatation profonde, ou même un nouveau style de vie – qui changera son parcours. Comme le dit si bien Paul Savoie en quatrième de couverture: « Le lecteur prend un malin plaisir à voir se tramer le destin de chacun. Chose certaine, une fois que survient la chose insoupçonnée, plus rien ne sera pareil. »

QUOI: Lancement de Ce que l’on divulgue d’A.M. Matte
QUAND: Le samedi 7 décembre 2013, à 15h
OÙ: Salon du livre de Toronto, Bibliothèque centrale au 789, rue Yonge, 2e étage, salle Bram et Bluma Appel, scène Radio-Canada
COMBIEN: Entrée au Salon, 6$; livre, 10$

Pour celles et ceux qui ne pourront venir au Salon samedi, Ce que l’on divulgue est déjà en vente pour 10$ – à rabais pour le mois de décembre. Il suffit de m’indiquer votre intérêt.

Promotion du Salon du livre de Toronto

Lors du 20e anniversaire du Salon du livre de Toronto, du 5 au 8 décembre 2012 uniquement, je vous offre des copies gratuites de trois nouvelles, toutes d’abord publiées dans la revue littéraire Virages :

Sur le seuil. Virages. Suzanne Myre, éditrice. (août 2011). version pdf

À l’air. Virages. Marguerite Andersen, éditrice. (mai 2011). version pdf

Secrets. Virages. Marguerite Andersen, éditrice. (décembre 2010). version pdf

Bonne lecture – n’hésitez pas à m’en donner des nouvelles!

L’image qui vaut 1 300 mots

Lorsque j’ai décidé de publier des versions électroniques de mes nouvelles À l’air et Sur le seuil (publiées d’abord dans la revue littéraire Virages), il me fallait les bonnes images pour leur servir de pages couverture.

Sur le seuil, texte d'A.M. Matte, photo de leilah vayid

Sur le seuil, photo de leilah vayid

Heureusement, je connais bien la photographe leilah vayid, qui est sautée sur le défi. Je lui ai demandé une photo d’une porte d’entrée intéressante (elle s’est promenée en ville et a pris plus de 50 photos avant de tomber sur celle que j’ai choisi) et, pour pousser les limites davantage, une photo d’un soutien-gorge contre un ciel ensoleillé. leilah a passé près de deux heures à photographier le soutien-gorge en question. L’image gagnante est celle qu’elle a prise en contre-plongée, couchée sur le sol, les cheveux dans les cailloux.

À l'air, texte d'A.M. Matte, photo de leilah vayid

À l'air, photo de leilah vayid

Mes nouvelles Sur le seuil et À l’air seront bientôt disponibles en ligne. Entretemps, vous pouvez lire ma nouvelle Secrets, disponible ici ou dans le numéro 54 de la revue Virages. L’image de la jeune femme en page couverture de Secrets est aussi une photo prise par leilah vayid.