Consultations sur les langues officielles 2012 : Perspectives d’avenir

Alphabet langue françaiseEn mai 2012, le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles a lancé une série de consultations pancanadiennes sur les langues officielles menées par le gouvernement du Canada. Les Canadiennes et les Canadiens sont invités à identifier les défis et priorités actuelles liés aux langues officielles et à la dualité linguistique et auxquels le gouvernement devrait consacrer ses efforts au cours des prochaines années.

Vous pouvez remplir le Questionnaire en ligne ici: http://www.pch.gc.ca/fra/1337699948163

Voici quelques extraits des commentaires que j’ai partagé via le questionnaire:

– Des ressources remises aux organismes provinciaux/territoriaux ainsi qu’aux organismes locaux assureraient d’avoir un impact direct sur les Canadiennes et les Canadiens. Ceci inclut des ressources investies en services aux familles et aux enfants, aux étudiantes et aux étudiants, aux entrepreneures et entrepreneurs, aux personnes âgées et aux immigrantes et immigrants. L’impact le plus direct est important, mais il faut aussi s’assurer d’avoir un impact durable.

– Les services pour les familles, pour les enfants, pour les adolescents, pour les nouveaux arrivants, en français, sont cruciaux! Ce n’est pas suffisant que d’avoir droit aux services, il faut qu’ils soient accessibles et de bonne qualité, sinon, nous ne sommes plus que des citoyennes et citoyens de deuxième classe.

– Les francophones naviguent, discutent, gazouillent en français. Il serait important de soutenir la présence et l’espace francophone sur Internet, qui est et doit être, de nos jours, bien plus que quelques pages web bilingues.

– Si le gouvernement tient à livrer des programmes de qualité à ses communautés en situation minoritaire, comme il le devrait, il s’agit de donner les ressources nécessaires aux communautés pour leur épanouissement. Cela commence par un financement adéquat et dans les délais aux organismes communautaires, bien sûr, et s’accentue par un appui moral, politique et bureaucratique de la part du gouvernement auprès de ces organismes et des communautés qu’ils servent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*