Excès poétique

Statue de bronze d'Al Purdy, Queen's Park

Statue de bronze d'Al Purdy, Queen's Park, Toronto, Ontario

 

Rédigé en un élan d’automne l’an dernier:

L’odeur croustillante des feuilles dorées, ambrées, qui virevoltent en un dernier cri de vie avant de sombrer dans l’amas où je plonge, emplit la fraîcheur qui dément la présence des sans-abris partis à l’aube. Un rayon se faufile entre les branches pour caresser la joue de bronze d’Al Purdy qui fixe son regard sans vue au delà de Queen’s Park.

Une réflexion au sujet de « Excès poétique »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*