Poupées de papier

Un été, lorsqu’en vacances à un chalet avec ma famille, ma grand-mère nous contait des histoires de sa jeunesse – la cadette de la famille – et de ses jouets préférés.

Elle a joliment conté l’amour qu’elle portait envers ses poupées de papier, en particulier une poupée Shirley Temple, qu’elle habillait et rhabillait de ses robes glacées.

Poupée de papier Shirley Temple préadolescente, avec trois habits de papier à lui découper.

J’ai été frappée par ce souvenir de Grand-Maman et j’en ai cousu une nouvelle intitulée, sujet oblige, Poupées de papier. L’histoire présente une dame âgée qui se remémore ses amis d’enfance, ces poupées et des gouttes de pluie, alors qu’elle fait le deuil de personnes chères.

Bien qu’inspirée par Grand-Maman, ma nouvelle demeure une oeuvre de fiction.

Poupées de papier a été publiée en sa version anglaise Paper Dolls, dans le recueil Voices 2014 du Toronto Writers’ Co-operative et sera publiée dans la 70e édition de la revue littéraire Virages.

Une réflexion au sujet de « Poupées de papier »

  1. Ping : New Voices Publication | A. M. Matte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*